Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Michelangelo Pistoletto, Binahayat
Expositions > Arts plastiques
du 28 juin au 5 octobre 2008

 

L'exposition Binahayat (ou « infini » en persan) au Moulin réunit des pièces qui traversent l'Oeuvre de Michelangelo Pistoletto. Né en 1933 à Biella (Italie), le parcours de cette figure importante de l'Arte Povera et de l'art conceptuel est exceptionnel à maintsé gards. Son travail sur le temps, le banal, la forme, l'abstrait est corrolaire d'une attitude humaniste forte et l'art prend avec lui base sur l'éthique.
En 1968, à la Biennale de Venise, Pistoletto présente le « Manifeste de la Collaboration ». C’est à partir de là que naît le « Zoo », un groupe ouvert qui propose un art d’échange créatif, c’est-à-dire de découverte de l’identité de « l’autre ». Puis, en 2001, il fonde la Cittadellarte-Fondazione Pistoletto, son Université des Idées à Biella, près de Turin, dont le but est « d’inspirer et de produire une transformation responsable de la société à travers les idées et les projets créatifs » en réunissant sa famille, des amis, des artistes, des personnes du monde de l’art, des scientifiques, des chercheurs, des curieux et intéressés, etc. Puis, de la société microcosmique Cittadellarte et de l’imagination de Pistoletto est né « Love Difference » : ce « mouvement artistique pour une politique interméditerranéenne» qui propose de faire travailler ensemble les artistes de tout le bassin méditerranéen. Par ce biais, Pistoletto interroge ainsi le phénomène de la globalisation. En outre, par l’utilisation de la langue persane (l’empire Perse antique – actuel Iran - bordait la Méditerranée à l’Est et ouvre aujourd’hui encore sur l’Eurasie) dans le titre de l’exposition Binahayat, l’artiste formule ici une tentative de croisement spatio-temporel entre l’Orient et l’Occident.
Parmi les oeuvres exposées au Moulin, les miroirs « fractals » jouent un rôle important. Le miroir est au centre de l’OEuvre de Pistoletto depuis l’Autorittrato oro (1960), les premiers Quadri specchianti (ses Tableaux-miroirs de 1961-1962 dans lesquels des figures humaines et des objets étaient peints sur des surfaces réfléchissantes), au Metrocubo d’infinito, le M3 d’infini (1966), ce cube fermé dont les six faces intérieures sont des miroirs se reflétant à l’infini. L’effet miroitant dans le cube n’est pas visible. On entre dans l’oeuvre exclusivement avec l’imagination et par l’exercice mental. La glace permet à l’Homme de vivre une expérience figurative fondamentale : l’acte de se mirer. Le miroir est l’un des symboles de la phénoménologie de l’oeuvre aussi bien que des sciences cognitives. Le matériau réflecteur permet à l’artiste de questionner la bidimensionnalité du tableau, qui devient tridimensionnelle grâce à la profondeur de champs impalpable renvoyée. Dimensionà laquelle l’artiste en ajoute une quatrième : celle du temps, qui défile sous les yeux du regardeur, comme un présent continu en devenir, lié à la notion d’A-R-T « artists run time »1.
Dans les années 1970, Pistoletto commence à découper les miroirs, à les diviser, les multiplier et à les recomposer en autant de tableaux. Pourtant, chaque petit bout, chaque partie conserve le pouvoir de capter l’univers et de le restituer. Cette métonymie appliquée à l’art, proche de la philosophie bouddhiste, agit comme une maxime visuelle : la partie contient le tout et vice versa. En outre, les Fractal black and light montrés au Moulin représentent également la libération de la pensée spirituelle des chaines de la figuration et de l’influence historique de l’icône.
Le miroir est présent jusque dans l'installation The Labyrinth, ce motif mythologique, symbole de la Vie, de la Connaissance, de voyage et dont la spirale peut renvoyer à une vision cyclique de l'histoire. Le dédale prend ici la forme d'une installation dans la partie la plus ancienne du Moulin (14e siècle) en carton ondulé, un matériau traditionnellement considéré comme pauvre.
Une autre des actions de Pistoletto, manifestée en objets à usage banal et en adéquation avec la finalité exprimée à la« Cittadellarte », a été de choisir un symbole, le Segno Arte, le Signe Art (son signe personnel dérivé de L’Homme de Vitruve, ce dessin modèle géométrique d’un homme normal de Leonard de Vinci), qu’il décline sous toutes les formes possibles d’objets utilitaires : table, lit à baldaquin, fenêtre, radiateur, porte, etc. Certaines de ces pièces historiques sont visibles dans l’exposition Binahayat au Moulin.

 

Adresse :

GALLERIACONTINUA / Le Moulin
46 rue de la Ferté Gaucher
77169 Boissy-le-Châtel
Téléphone 01 64 20 39 50
Courriel lemoulin@galleriacontinua.com

 

Site Internet :

http://www.galleriacontinua.com

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire