Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

GAVIN TURK - LATIFA ECHAKHCK - TROY BRAUNTUCH
Expositions > Arts plastiques
du 3 juin au 2 septembre 2007

 

Gavin Turk

L'oeuvre de Gavin Turk, artiste britannique né en 1967, explore la signification du statut de l'artiste, interrogeant les notions d'auteur, d'authenticité, d'originalité et de valeur. L'exposition personnelle que lui consacre le Magasin, la première de l'artiste dans une institution française, présentera une large sélection de sa production des quinze dernières années, depuis les sculptures en cire le représentant jusqu'à ses plus récents autoportraits sérigraphiés sur toile.
À la fin de ses études en 1991, lors de l'exposition des diplômés, Gavin Turk montra un atelier entièrement vide qui ne contenait qu'une vitrine à la Joseph Beuys. À l'intérieur de cette vitrine, une plaque bleue, comme celles qui ornent les monuments historiques anglais, et sur laquelle on pouvait lire : "Borough of Lensington / Gavin Turk Sculptor / Worked Here 1989-1991" [Arrondissement de Lensington / Gavin Turk, sculpteur / a travaillé ici de 1989 à 1991]. Mais le Royal College of Art sembla ne pas goûter la plaisanterie et refusa de valider son année.
Au moment où les Jeunes Artistes Britanniques, tels Damien Hirst, Tracy Emin ou Sarah Lucas, se propulsaient au rang de stars, Gavin Turk entreprenait, lui, de parodier le culte de la personnalité voué par le monde de l'artà certains artistes et la primauté de la signature d'un artiste sur la valeur intrinsèque de l'oeuvre d'art qui en découle, qu'il s'agisse de son évaluation économique ou institutionnelle.
Le travail de Gavin Turk s'apparente à une sorte de tour de passe-passe car, s'il est lui-même toujours le sujet apparent de son oeuvre, on n'apprend rien ou presque sur qui est Gavin Turk. Comme s'il se cachait derrière un alter ego portant le même nom, exerçant la même profession et qu'il décline en autant de personnages comme, par exemple, des figures de cire le représentant en Che Guevara mort, en Turk automate ou en clochard. Gavin Turk semble parfois impossible à distinguer d'autres artistes tant il cite librement les oeuvres des plus prestigieux de ses prédécesseurs. Ses spectaculaires autoportraits en cire, ses objets, photographies et sérigraphies offrent un panorama complet de l'histoire de l'art, faisant référence à l'oeuvre de Marcel Duchamp, René Magritte, Yves Klein, Piero Manzoni, Robert Morris, Marcel Broodthaers, Joseph Beuys ou Andy Warhol (pour n'en citer que quelques-uns).
Exposition organisée en collaboration avec le Gemeentemuseum de La Haye, Pays-Bas.

Troy Brauntuch

Né en 1954 dans la ville de Jersey (New Jersey, USA), Troy Brauntuch est apparenté, au même titre que des artistes comme Richard Baim, Christopher Williams, Jenny Holzer, Jeff Koons, Cindy Sherman ou Richard Prince, à la « Picture Generation » ou « Génération Reagan » que l'exposition de 1989, "A Forest of Signs / Art in the Crisis of Représentation" du Museum of Contemporary Art de Los Angeles, a mise à l'honneur. Génération d'artistes de l'image, attachés à la déconstruire, à démonter les processus de sa fabrication, de sa reproduction ou de sa diffusion en en analysant les signes et les référents.
Depuis la fin des années soixante-dix Troy Brauntuch utilise des images qu'il emprunte à l'imagerie de la sphère domestique ou publique. Il les transforme en photographies, en dessins ou à ses débuts, en peintures après en avoir extrait les informations minimales.
La couleur est généralement ramenée à un ton sur ton, l'espace du sujet représenté est rendu par des valeurs plus ou moins claires ou foncées, l'arrière plan devient un aplat monochrome sans profondeur sur lequel flottent des objets privés de détails et devenus ainsi indéchiffrables.
Ces images d'images demeurent toutefois visibles sans que leur sujet soit clairement identifiable. Troy Brauntuch joue de cette ambiguité et de cette tension distinctive entre l'action de regarder une image et celle d'en saisir le sens.
Pour cette première exposition monographique de Troy Brauntuch en France, le Magasin présente une sélection de pièces de périodes, de séries et de techniques différentes, depuis la fin des années 70 jusqu'à aujourd'hui, de façon à donner à lire à la fois l'évolution et la cohérence de l'oeuvre.
Catalogue de l'exposition : 144 pages, environ 100 ill., textes bilingues de Johanna Burton, Douglas
Eklund (à confirmer), Yves Aupetitallot, 27 x 28,5 cm, hardcover. Parution: été 2007

Latifa Echakhch

Latifa Echakhch, (née en 1974 à El Khnansa, Maroc vit et travaille à Paris et Zürich) se distingue depuis plusieurs années parmi les artistes de la jeune scène française.
L'année dernière, dans le catalogue de son exposition "Wherever We Go/Art, Identity, Culture in Transit" Hou Hanrou résumait en quelques phrases les caractères essentiels de son travail :" C'est avec une sensibilité subtile et paisible que Latifa Echakhch développe ses projets artistiques et intellectuels, qui évoquent un engagement fort avec la réalité du post-colonialisme et de la mondialisation. Elle analyse des évènements sociopolitiques et des climats géopolitiques par des angles singuliers et radicalement personnels, en transformant le moindre objet, image ou situation banale en un véritable sujet de débat socioculturel. Son approche des enjeux majeurs est souvent discrète et précise, maintenant une distance et un espace nécessaires à un examen critique. Dans le jeu entre le visible et l'invisible, le plein et le vide, elle tisse un lien inséparable entre l'art et la réalité. L'intérêt de son travail fait d'elle l'une des plus prometteuses figures de la nouvelle génération d'artistes en France et en Europe aujourd'hui".
A Grenoble, Latifa Echakhch investira la « Rue » du Magasin pour trois mois avec un projet original conçu in situ.
Quelques repères :
Expositions personnelles
2007 - Interface, Dijon ; 2006 - Promesse, Ecole des Beaux Arts, Valence ; 2005 - Désert, Show Room,
Paris ; 2004 - Call Box, La Box, Bourges ; 2002 - Words don't come easy to me, Espace Premier
Regard, Paris
expositions collectives (sélection)
2007 - Global Feminism, Brooklyn Museum, New York - Not Only Possible, But Also Necessary-
Optimism in the age of global war, Istanbul Biennial, Istambul - Wherever we go, San Francisco,
Insitute of art, San Francisco ; 2005 - Formen der Organisation, Kunstraum der Universität, Lüneburg…

 

Adresse :

MAGASIN – Centre National d'Art Contemporain de Grenoble
155 cours Berriat, Grenoble, ouvert du mardi au dimanche de 14h à 19h – plein tarif 3.50 €, réduit 2€

 

Site internet :

www.magasin-cnac.org

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire