Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

BURNINGMAN
Expositions > Arts plastiques
du 3 juillet au 3 août 2007

 

Pour la première fois en France, la heartgalerie est heureuse de présenter, l’exposition BURNINGMAN du nom du festival éponyme dans le désert du Nevada(USA) ; à travers, l’oeil de son Photographe attitré Gabe KIRCHHEIMER, le film réalisé par Patrick MORELL et une peinture exceptionnelle d’Arnold WECHSLER. Cette exposition sera l’occasion pour le public parisien de découvrir ce grand festival : un des rassemblements les plus puissants du postmodernisme. Conçue non pas comme un ensemble de pièces documentaire, cette exposition donne à voir la vision de trois auteurs sur la puissance, le propos et l’avant-gardisme de cet évènement artistique et culturel. . L’événement annuel du Burning Man dans le Black Rock désert du Nevada est peut être l’un des événements artistiques actuels des plus surréalistes.
.
Débute en 1986 par un petit rassemblement d’éberlues sur la Baker Beach a San Francisco, il rassemble aujourd’hui plus de 40 000 artistes et participants appellés « burners » qui convergent chaque dernier week end d’Août vers le Black Rock désert, dans le but de créer un large camp temporaire appellé Black Rock City ; une formation circulaire précise qui vue du ciel apparaît comme la configuration d’une civilisation futuristique venue d’une autre planète.
L’événement qui dure une semaine et dont les prémices principaux sont le « Leave no trace »
assurent remarquablement que le vaste site , un ancien lac dessèché, le lac Lahontan, retourne à sa condition première et originelle lorsque les derniers participants quittent le site.
Au delà de l’événement lui-même, Burning Man est un phénomène culturel qui s’étend et incorpore l’expression artistique la plus radicale, mêlant communauté et responsabilité et transgressant les tabous et valeurs imposées et admises par la société actuelle. Tous les Burners sont appelés par leur création à amplifier la magnificence du Burning Man et à repousser les limites de la survie artistique en milieu hostile.
Une grande variété d’installations et structures comblent le vaste espace nommé la Playa, où chaque année un thème différent guide les principales attractions visitées quotidiennement par des milliers de gens.
En 2006, le theme etait « Hope and Fears for the Future »; en 2007 cela sera « The Green Man ».
L’abondant soleil laisse la place parfois à de sévères tornades de poussière très fine, obligeant les Burners à se munir de lunettes, de masques et d’eau. L’organisation du Burning Man spécifie clairement que chaque participant doit assumer volontairement les risques (parfois mortels) que cet environnement difficile peut engendrer.
Bon nombre de participants sont traités chaque année dans l’espace médical pour déshydratation.
Au centre de Black Rock City, s’éleve « The Man », figure de bois et de néons mesurant 75 foot, qui brûlera, vers la fin du festival, au cours d’une longue et intense cérémonie, devant une foule de milliers de personnes animées d’une même ferveur quasi religieuse. D’autres structures ou pièces d’art seront aussi brûlées, au cours de cette semaine orgiaque de sons et lumières, et ce a l’aide de véhicules équipes de lances à la Mad Max ou encore sortant de la bouche de dragons géants, vomissant leurs flammes au milieu de projections de laser, feux d’artifices et de sons de tambours.
Le Burning Man prends toute sa splendeur au milieu de la nuit, alors que toutes sortes de véhicules sillonnent le désert sous un ciel où sont projetées des milliers de formes et de figures tout aussi étranges les unes des autres.
En contraste à ces nuits agitées, l’architecture sublime de certaines structures, comme les temples de David Best, offrent un refuge spirituel et une tranquille contemplation. La popularité du “Burning Man” a vu son audience grandir au fil des années. Les participants doivent apporter leur nourriture, eau et autres nécessités pour une semaine dans le désert puisque rien si ce n’est du café, du thé, et de la glace ne sont vendus sur le site.
Pour survivre, même le troc est découragé en faveur d’une économie du don et de solidarité…
Le paradigme du Burning Man ainsi formule par son fondateur Larry Harvey, s’est ainsi répandu dans des minis Burning Man locaux aux Etats-Unis et dans d’autres parties du monde comme en Europe et en Australie, et aussi au cours de lectures et conférences fréquentes dans certaines des plus grandes institutions culturelles et universitaires.

 

Adresse :

heartgalerie
30, rue de Charonne, Paris (75011)
01 48 07 22 92
Ouvert du mardi au samedi
de 14 h à 19h30
et sur rendez-vous
Metro : Bastille
heart@heartgalerie.fr

 

Site internet :

http://www.heartgalerie.fr

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire