Tous les musées, galeries et centres d'art, écoles d'art, foires et salons, prix et concours, résidences d'artistes...Toute l'actualité des arts : expositions et manifestations - forum...Et plus de 16 000 artistes à découvrir, peintres, sculpteurs, photographes de tous pays dans le répertoire mondial...


   
LETTRE D'INFORMATION ARTICITE.COM
Inscription gratuite
>>> Art Contemporain (Sélection) >> Expositions
retour agenda
 

Pas le Trocadéro, pas le musée d'Athènes - Collection Cordier
Expositions > Arts plastiques
Jusqu'au 30 septembre 07

 

Daniel Cordier affirme toujours plus l’originalité et l’authenticité de ses coups de foudre en une installation d’objets choisis par le collectionneur dans un domaine étranger à l’art contemporain, selon les mêmes passions, les mêmes jouissances.
La beauté du "Ready Made" plane au-delà des musées d’Athènes et du Trocadéro…
Pas de chefs d’œuvre.
Un enchantement.

"Pas le Trocadéro, pas le musée d’Athènes"

Tel est le postulat énoncé par Daniel Cordier qui a guidé la présentation de sa collection d’objets exotiques aux Abattoirs. Un anti-musée en quelque sorte, qui donne à voir les objets collectés par cet amateur d’art selon une approche qui ne relève ni de l’ethnographie, ni du chef d’œuvre mais plutôt d’une sensibilité propre marquée par un penchant pour l’organique et la matière. Qu’il s’agisse ou non de chefs d’œuvre importe peu. Car, pour Daniel Cordier, ces objets humbles provoquent la même jouissance en assouvissant, à leur manière, son goût pour le style.

Il en résulte une exposition expérimentale faite de mélanges et de rencontres, une exposition où se côtoient les époques, les techniques et les cultures. Véritable cabinet de curiosités qui autorise tous les rapprochements, cette exposition n’est pas sans évoquer le fameux mur de l’atelier d’André Breton où le poète, en réunissant les produits de l’imagination et de la vie quotidienne, avait lui aussi édifié son anti-musée imaginaire et lutté contre les cloisonnements esthétiques. Détournés de toute fonction utilitaire, symbolique ou rituelle, les objets prennent ici leur sens les uns par rapport aux autres, au sein d’un assemblage à grande échelle qui entretient toujours la primauté du désir.

Le plaisir, la jouissance qui ont présidé à ce rassemblement transparaissent dans cette installation d’objets arrachés à leur contenu ethnographique et ainsi métamorphosés en ready-made anonymes. Plus de contexte ni de périodisation mais un joyeux mélange où se rencontrent et dialoguent l’Asie, l’Amérique, l’Océanie ou encore l’Afrique. Les objets s’organisent par analogies et par contrastes et convoquent étrangement, d’autres formes artistiques. La réminiscence est anachronique : on croit reconnaître Max Ernst, Constantin Brancusi, parfois Jean Arp, telle forme archaïque évoque Jean Dubuffet. Et certains de se rappeler les liens qu’ont su tisser les artistes du 20ème siècle avec l’art primitif autour notamment du principe de sérialité ou de pauvreté des matériaux, d’autres sortiront ayant compris ce qu’était une perception nommée désir.

"Mon goût des œuvres exotiques est né avec celui des œuvres d’art.
J’ai choisi, d’abord, le plus évident : masques, fétiches, bakotas... Cet ensemble ornemental m’accompagna durant les années où je constituai ma collection d’art contemporain. Après ma donation, en 1989, je remplaçai, dans ma demeure, tableaux et sculptures par des objets d’un genre nouveau. Même si je conservais quelques témoins de mes premiers enthousiasmes (à titre de souvenir), ils avaient cessé de me surprendre.

Année après année, ce sont les objets les plus humbles de cultures lointaines qui me procuraient le dépaysement que j’ai toujours exigé de l’art. J’insiste sur ce point. C’est le style d’un objet usuel et non le chef-d’œuvre d’une série que je sélectionnais. Dernier avatar de la rencontre prônée par Lautréamont : un parapluie et une machine à coudre...

A quoi correspond le foisonnement dont je me suis entouré ?
Parce que c’est avec mon corps que je teste les œuvres d’art, j’ai mis du temps à comprendre les raisons de mon attirance pour les objets quelconques. Avec le temps, j’ai découvert que ces formes élémentaires représentaient la structure originelle de mon goût. Toute ma vie, j’ai tenté de l’illustrer par ma quête éperdue des œuvres d’art.

J’ai d’abord cru que la réunion de ces objets formait une “section” de ma collection. Il n’en est rien. D’autant que je veux effacer leur origine ethnographique en faveur de leur qualité plastique. De ce point de vue, leur plein effet résulte de leur confrontation avec des œuvres contemporaines. Une confrontation intuitive et intelligente en révèle aujourd’hui la singularité. Le rapprochement des feutres de Morris, du tableau de Fontana et des tabourets éthiopiens est convaincant de ce point de vue.

Du moins, c’est ce que j’ai éprouvé. Désormais, lors de présentations ultérieures, je souhaite que l’ensemble des objets “saupoudre” ma collection afin d’en révéler le piquant. Du moins, c’est ainsi que je conçois ce mariage d’aujourd’hui.

J’accepte que d’autres ne partagent pas mes lubies. Puis-je espérer que les pyromanes indignés s’abstiendront d’allumer un bûcher vengeur.
Du moins durant l’exposition. Pitié pour les Abattoirs".

Daniel CORDIER

 

Adresse :

les Abattoirs - 76 allées Charles-de-Fitte. F-31300 Toulouse T 05 62 48 58 00

 

Site internet :

http://www.lesabattoirs.org

 
 
 
 
 
 
s
R e c h e r c h e s    D i v e r s e s
s
Recherche d'images Cliquez ici
 
Recherche rapide > Liens : google
Documentations diverses, Images Oeuvres etc...
Google
 
Web articite.com
Recherche rapide > Lithographies, sérigraphies, art... : allposters.fr
Recherche d'un artiste...
Recherche par thèmes !
Recherche rapide > Livres d'art : amazon.fr
Rechercher:
Recherche rapide > Artiste / Prix de ses oeuvres : artprice.com
Ses résultats d'adjudications, ses documentations en images, ses prix actualisés, ses cotes et indices, sa biographie, ses signatures, monogrammes, symboles
 
artprice
s

 
© 2003-2009 Art Entraide France - creation & design : Art Entraide France - Tous droits réservés - Archives Portfolios - Inscription répertoire